Yves Mersch, membre du Directoire de la BCE et Président de l’ERPB, a prononcé le 8 février à Londres un discours sur les monnaies virtuelles ( « Virtual or virtueless ? The evolution of money in the digital age »).

Yves Mersch débute par une analyse des monnaies virtuelles au regard des trois fonctions traditionnelles de la monnaie (intermédiaire des échanges, unité de compte et réserve de valeur), dont il ressort que les monnaies virtuelles ne remplissant pas ces fonctions, ne sont pas de la monnaie.

Il explique ensuite que même s’il ne s’agit pas de monnaie, les banques centrales doivent être conscientes des risques que les monnaies virtuelles sont susceptibles de poser en termes de stabilité des prix et de stabilité financière, ce qui requiert une attention particulière de leur part dans quatre domaines : (1) les monnaies virtuelles elles-mêmes (et leur régulation) ; (2) les « facilitateurs » des monnaies virtuelles ; (3) les infrastructures des marchés financiers ; (4) le secteur bancaire.

Dans la dernière partie de son discours, Yves Mersch aborde la question de l’émission de monnaie digitale par les banques centrales (« Central bank issuance of digital currency »). Sa conclusion est que, du point de vue de l’Eurosystème, il n’y a pas de réel besoin et que les inconvénients l’emporteraient sur les avantages :

“Overall, there is currently no convincing motivation for the Eurosystem to issue Digital Base Money to the general public. It is unnecessary at present and, when the likely negative impacts on the financial system are taken into account, such a move appears disproportionate to the aims put forward by its proponents. If anything, one could imagine a digital representation of cash that replicates the features of cash in the reasonably distant future, if citizens demanded it. Such an approach seems more appropriate for jurisdictions whose currencies face domestic regress as they are also not widely accepted beyond their territory – which is certainly not the case for the euro.”

Lien vers le discours d’Yves Mersch : http://www.ecb.europa.eu/press/key/date/2018/html/ecb.sp180208.en.html