Denis Beau, premier sous-gouverneur de la Banque de France, est intervenu dans le cadre d’une conférence organisée à Rouen le 31 octobre 2018 par l’IAE, sur le thème « Quelle place pour les crypto-actifs dans notre système de paiement ? ».

Après un rappel de la triple originalité des crypto-actifs sur le plan financier, monétaire et technique, par rapport aux moyens de paiement émis par les institutions financières et les banques centrales, Denis Beau s’est tout d’abord attaché à replacer le développement des crypto-actifs dans la perspective, plus large, de la mutation des moyens de paiement, mutation elle-même liée aux évolutions comportementales et aux innovations technologiques.

Il a ensuite articulé son propos autour de la question suivante : dans un contexte complexe de crypto-actifs en phase d’expérimentation technique et économique, porteuse d’opportunités mais aussi de risques significatifs pour notre système de paiement, faut-il envisager leur encadrement réglementaire et leur supervision ?

Après avoir souligné que les pouvoirs publics peuvent adopter différentes postures à l’égard des crypto-actifs, Denis Beau a rappelé que la voie privilégiée jusqu’à présent en France et en Europe est celle d’une régulation adaptée, visant à assurer la protection des investisseurs et de consommateurs à l’égard des risques que présentent les crypto-actifs, tout en préservant le potentiel d’innovation qu’offrent ces derniers. Abordant ensuite la question du contenu concret d’un tel encadrement réglementaire, il a évoqué les débats en cours dans le cadre de la discussion du projet de loi PACTE.

En conclusion, Denis Beau a souligné que l’adoption d’un cadre sécurisant pour les acteurs de l’économie réelle doit permettre de renforcer leur confiance dans les mécanismes associés aux crypto-actifs et donc d’en favoriser le développement, mais que la nature intrinsèquement numérique et globale des crypto-actifs rend indispensable une approche internationale coordonnée afin d’éviter tout effet d’opportunité.

Lien vers le discours de Denis Beau :
https://www.banque-france.fr/intervention/conference-de-la-banque-de-france-liae-de-rouen-le-31-octobre-2018