Dans le cadre d’une interview donnée au Journal du Dimanche et principalement consacrée à la réduction du programme d’achats d’actifs de la BCE et à la situation de l’économie française, Benoît Coeuré, membre du Directoire de la BCE a été interrogé sur l’attitude des banques centrales de l’Eurosystème à l’égard des crypto-monnaies comme le bitcoin :

Pourquoi la BCE et les banques centrales nationales ignorent-elles les crypto-monnaies, comme le bitcoin, qui pèsent de plus en plus lourd dans les échanges?
Nous ne les ignorons pas. ­Aujourd’hui, les crypto-monnaies ne créent pas de risque de nature monétaire car les montants en jeu sont marginaux. Ce sont des instruments financiers spéculatifs qui créent des risques de nature financière, voire criminelle. Les banques centrales suivent leur ­développement de très près car leur circulation peut se propager très vite, notamment dans des Etats qui se détournent des pièces et des billets.

 

Lien vers le texte de l’interview
http://www.lejdd.fr/international/ue/benoit-coeure-les-salaires-vont-progresser-mais-3477128